Bilan de la Jacques Vabre 2021

Retour sur cette 15 ème édition historique de la route du café ☕️

Jean-Marie Liot / Alea

Dimanche dernier, le dernier bateau engagé sur la transat Jacques Vabre a rallié Fort-de-France. Le class40 « Terre exotique » a ainsi conclut une édition de la route du café très réussie et pleins d’enseignements. Retour sur cette 15 ème édition historique de la route du café 😉

⛵️Du côté des trimarans géants, la course est une réussite totale puisque l’ensemble des bateaux est arrivé à bon port. Sodebo est le seul à avoir percuté un OFNI (Object Flottant Non Identifié) et a été contraint de faire une escale technique à Madère. L’ensemble de la flotte a montré un niveau des niveaux de performances exceptionnels très prometteurs pour les prochaines échéances à venir. Les ultimes SVR-Lazartigue et Banque Populaire seront fiabilisés et pourront ainsi exploiter tout leur potentiel pour concurrencer les trimarans Sodebo et Edmond de Rothschild. Les 5 bateaux présents sur la Jacques Vabre devraient être présents au départ de la prochaine Route du Rhum et d’ici là le maxi Gitana va se lancer dans une tentative de record du Trophée Jules Verne (Tour du monde le plus rapide en équipage).

⛵️ Les trimarans de plus petite taille ont également fait le spectacle et auront fait durer le suspense jusqu’au bout. Sébastien Rogue et Mathieu Souben se sont bien remis de leur démâtage au printemps dernier sur Primonial et s’emparent de la victoire finale. Une victoire logique et méritée après leur 3 ème place sur l’édition précédente. Derrière, la bataille fut rude et les positions changeantes jusqu’au derniers instants de la course. Nous retrouverons ces bateaux pour la deuxième saison du circuit de Pro Sailing Tour mais également pour la 12 ème édition de la Route du Rhum. Cette classe verra également l’arrivée d’un nouveau bateau skippé par Éric Péron et qui renforcera la concurrence. Les nombreuses règles concernant les trimarans permettent de limiter les budgets et par conséquent à la classe de devenir trop hétérogène. C’est ce qui fait le charme et rend passionnant ces petits trimarans de 15 mètres.

⛵️ Les Imocas qui suivaient le même parcours que les OceanFifty se sont également livré une jolie bataille avec de nombreux rebondissements. Mais finalement, peu de surprise dans ce classement des monocoques de 60 pieds. LinkedOut, Apivia et Charal se sont livrés une belle bataille et à la fin c’est Thomas Ruyant et LinkedOut qui ont tiré leur épingle du jeu pour s’imposer. Sam Davies et Sébastien Simon signent de très belles 4 ème et 5 ème place après avoir abandonné sur le dernier Vendée Globe. Cependant, il y a eu également de grosses déceptions sur cette transat. L’abandon de Louis Burton (3 ème du dernier Vendée Globe) après un démâtage très rapidement dans la course ; ainsi que les problèmes sur 11th hour racing team Malama qui ont empêché les marins d’exploiter les pleines capacités d’un bateau plein de promesses. Il faut également souligner les très jolies performances de Groupe Apicil et de Kostun-Lantana Paysage qui finissent 11 ème et 14 ème avec des bateaux anciens à dérives droites. Ils seront 25 monocoques à Saint-Malo pour le départ de la route du Rhum en 2022.

⛵️ Les Class40, les plus petits bateaux de la flotte, ont souffert d’une grande zone sans vent au début de la course puis ils ont pu glisser pour atteindre la Martinique. Antoine Carpentier a réussi l’exploit de remporter la course pour la troisième fois de suite. Il perpétue la tradition familiale et conclut ainsi une année exceptionnelle avec la victoire du classement de l’association Class40. Banque du Léman et Seafrigo-Sogestran complètent ce podium. Le suspense aura duré jusqu’au dernier instant de la course avec des écarts très serrés à l’arrivée. Ian Lipinski vainqueur de l’édition précédente a percuté un OFNI et a été contraint de rallier Fort-de-France à vitesse réduite le privant de tout espoir de victoire. Les 20 premiers équipages sont arrivés en l’espace en 24h ; c’est bien le signe d’une course passionnante et pleine de rebondissements. Il nous tarde de voir de nouveaux ces monocoques à Saint-Malo en 2022 😍

Par Guillaume Petit-Marzin

Publié le 2021-12-10 18:40:57

Cet article vous a plu ? partagez-le !
Découvrez notre dernier reportage !