Arthur Le Vaillant, skipper de l’Ultim Mieux : « C’est un bateau qui fait mal aux bras »

A l’occasion du départ de la Route du Rhum à Saint-Malo, Moussaillon a rencontré le skipper rochelais Arthur Le Vaillant. Ce skipper engagé pour la préservation de l’environnement est à la barre du trimaran géant « Mieux ». Rencontre

© ALEXIS COURCOUX

Hello Arthur ! Peux-tu te décrire pour les gens qui ne te connaissent pas ?

(rire) - "C’est une bonne question ! Je suis quelqu’un d’intrépide, je vais au bout des choses. Cette Route du Rhum le montre. Ce projet ça fait des mois qu’on essaye de le monter et là c’est le moment où ça va aller au bout."

Comment tu as appris la voile ?
- "J’ai appris la voile en baie de Morlaix et puis sur le lac du bassin de Maubuisson dans les Landes sur des planches à voile. J’ai appris à essayer de comprendre les vents quand j’avais 5 ou 6 ans. Ensuite, j’ai fait de l’optimiste à la Rochelle et je suis rentré en sport étude voile à la Rochelle."

Quel a été le déclic pour devenir skipper professionnel ?

- "Je voulais participer aux Jeux Olympique en planche à voile en tant qu’amateur. Mais, il n’y a pas eu vraiment de déclic pour la course au large. C’est une volonté d’aller chercher différents horizons et d’aller toujours au-delà. Finalement, je suis devenu professionnel parce que j’avais envie d’aller derrière la ligne d’horizon."

Est-ce que tu peux décrire ton bateau pour la Route du Rhum ?

C’est un bateau qui fait mal aux bras. (rire) C’est un bateau qui fatigue beaucoup sur lequel il faut être en forme. Un Ultim, c’est un très grand trimaran, c’est la limite du raisonnable et du possible pour un marin. C’est un bateau de 32 mètres de long, 21 mètres de large, un mât de 35 mètres avec des très grandes voiles à border, à choquer et à enrouler."

Combien de personnes t’entourent et quelles sont leurs rôles ?

- "Il y a 5 personnes à bord. Mathieu s’occupe beaucoup du matelotage et Jérémie qui gère tous les sujets, c’est notre « couteau-suisse ». Ensuite, Jean a en charge la mécanique,l’hydraulique et le moteur. Mon papa est venu beaucoup râler et pour que les jeunes travaillent dans le bon sens puisqu’il connait très bien ce type de bateau. Matthieu, Emmanuel s’occupent de toute la logistique autour du bateau."

Ça représente quoi la Route du Rhum pour toi ?

- "C’est une des courses mythiques. C’est une course mythique que j’ai faite il y a 4 ans. C’est pour moi beaucoup de souvenirs comme l’arrivée de Florence Arthaud avec le point levé et le tee-shirt pogs. Je rêve de cela, j’ai beaucoup de rêve et j’aime bien aller au bout de mes rêves. Un jour peut-être j’aurais un tee-shirt d’un autre chanteur à l’arrivée."

Comment la préparation s’est passée ?

- "La préparation s’est très bien passée, elle a été assez courte parce qu’on a récupéré le bateau en juillet. Mais ça se passe bien, on fiabilise bien le bateau même si j’ai beaucoup moins navigué que mes petits camarades."

Peux-tu présenter tes partenaires sur cette Route du Rhum ?

- "On a créé une association qui s’appelle « Mieux » pour mieux entreprendre, mieux consommer, mieux comprendre le monde, mieux s’engager et être plus éthique, sobre. C’est un réseau de 20 entrepreneurs qui se sont retrouvés pour progresser ensemble sur différents sujets et donc de partager des bonnes pratiques. On a donc créé cette association, on l’a met en avant sur la Route du Rhum. Je suis très fier de porter les couleurs et les messages de « Mieux » sur les océans avec de très belles œuvres de et des citations de poètes sur le bateau."

As-tu un pronostic pour la course en Ultim ?

- "Un pronostic non, il y a tellement de paramètres qui rentrent en jeu. Mais c’est sûr que Gitana (Charles Caudrelier), Svr Lazartigue (François Gabart), Banque Populaire (Armel Le Cleac’h) et Sodebo (Thomas Coville) ne sont pas loin.
Après, il y a mon bateau et IDEC (Francis Joyon, vainqueur de la course en 2018, ndlr) qui ont 1% de chance de gagner mais on va jouer ce 1% à fond."

Merci ! Tu veux nous dire un mot pour conclure ?

- "Un grand merci à tous et à mes partenaires de me suivre sur ce projet. Remettons un peu de rock n roll et de poésie dans notre univers. Salut à tous !"

Par Guillaume

Publié le 2022-11-16 11:37:00

Cet article vous a plu ? partagez-le !
Découvrez notre dernier reportage !